Quels types de jeûne adopter pour mincir ?

9

Peut-on sur-performer un régime ?

C’est à dire, est-ce qu’on peut arriver en utilisant à calories égales des techniques qui puissent permettre dans la durée la perte de poids et la qualité d’un régime ?

La réponse est oui.

L’année dernière est sortie un article extrêmement intéressant qui a comparé 4 types de jeûne. C’est à dire qu’on a vérifié l’impact d’une abstinence alimentaire pendant 8 heures (beaucoup d’entre nous le font, il suffit de ne pas manger entre 12h00 et 20H00), de 16h00, de 20h00 et de 24h00.

A ma grande surprise, les auteurs constatent qu’une abstinence alimentaire de 16h00 ou de 20h00 est plus performante qu’une abstinence alimentaire de 8h00 ou 24h00, et provoque une réduction de la masse grasse et une réduction du poids corporel plus importante que toutes les autres formes de jeûne.

Avec le jeûne de 16h comme avec le jeûne de 20h, on avait une amélioration de la perte de poids.

Personnellement je trouve que 20h00 d’abstinence c’est énorme, quand on sait qu’une journée dure 24h00 !

Sachez que ces 4 types de jeûne (8h, 16h, 20h et 24h) ont été réalisés à calories égales. C’est à dire que quelque soit le type de jeûne, c’était le même nombre de calories absorbée.

Ça nous permet de dire quoi ?

Dans les conditions modernes de travail actuel, beaucoup de gens ne veulent pas ou ne peuvent pas manger le midi, ne veulent pas ou ne peuvent pas manger le soir. Dans ce cas, on peut proposer des stratégies de régime qui incorporent le même nombre de calorie et qui favorise cette abstinence alimentaire de 16h.

En pratique cela signifie qu’il y a 2 schémas possibles :

  1. Vous terminez de manger à 20h00 et vous ne mangez que le lendemain à 12h00. J’entends déjà les amateurs du petit déjeuner : « Oh là là, vous avez supprimer le petit-déjeuner ! C’est le repas le plus important de la journée ». C’est aussi ce que je pensais avant, mais c’est faux : 2 autres études américaines réalisées en 2014 ont montré que le petit déjeuner était un repas comme les autres. Cela signifiait que les amateurs de petit-déjeuner pouvaient continuer à le prendre et que ceux qui n’en voulaient pas n’avaient pas à culpabiliser de ne pas en prendre.
  2. Vous continuez de manger jusque 16h00 (régime appelé deux repas et un encas), et à partir de 16h00, vous stoppez votre alimentation jusqu’au lendemain 8h00.

Dans les deux cas, il y a un intervalle de temps de 16h00 qui vous permet d’améliorer la performance de perte de poids.

Pour résumer :

Il y a deux solutions dans ce type de régime pour maigrir.

  • La première solution, on mange le soir jusque 20h00 et on ne remange le lendemain qu’à midi ou à 13h00.
  • Deuxième solution, on prend un petit-déjeuner, un déjeuner et un encas jusque 16h00 et on ne remange plus jusqu’au lendemain 8h00.

Quelques soit la solution adoptée, à calorie égale on obtient une amélioration de la perte de poids.

9 Commentaires

  1. J’ai essayé de ne pas manger de 20h jusqu’au lendemain 12h et c’est super dur au début. Mon ventre était tellement habitué au petit déjeuner. IL m’a fallu près de 2 semaines pour réguler mon appétit.

    • Bienvenue sur mon blog,

      C’est vrai que ce n’est pas facile de changer ces habitudes.
      Une fois réussi, on se réjouit de tout ce que ça nous apporte.

      Perso, je ne me passe pas du petit déj.
      Je préfère sauter le repas du soir. Chacun son truc 🙂

      Au plaisir

  2. Pareil, au début j’ai trouvé ça difficile mais le corps s’habitue vite. C’est comme lorsque l’on est au régime, les premiers jours sont difficiles et ensuite ça va mieux.

  3. C’est une habitude à prendre :-). Après rien n’empêche de pratiquer un jeune de 16h ou de 20h une fois par semaine. Cela permet aussi de détoxiquer l’organisme et dans notre vie actuelle, ça fait un bien fou!

  4. Bonjour Chris,

    Article très intéressant, j’ai effectivement lu l’étude que vous mentionnez, et c’est d’ailleurs celle-ci qui m’a incité à tester le jeûne intermittent sur moi-même, en menant la stratégie que vous présentez.

    Même s’il est facile de s’habituer (au bout d’une semaine pour ma part) à sauter son petit déjeuner, je n’ai pas vraiment apprécié, physiquement, de ne pas déjeuner. De plus, il est en réalité difficile d’ingérer autant de calories en 2 repas sur une fenêtre réduite que sur nos 3 repas classiques dans la journée.

    En revanche, je dois admettre que la perte de poids est réelle. Mais pour ma part, elle a surtout été due à la réduction calorique sur la journée, et j’ai perdu une partie de ma masse sèche dans l’exercice. 🙁

    Pour creuser le sujet, et analyser les résultats des principales études sur le sujet du jeûne intermittent, j’ai écrit un article qui pourrait vous intéresser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire svp
Renseignez votre nom ici